Version imprimable


Une place pour le secteur privé dans l'aide humanitaire?

Photo © V. Krebs
Photo © V. Krebs
Irene Amodei, traduction fran√ßaise Gabriella Sconfitti, traducci√≥n espa√Īola Tahona Santana Naranjo
16 février 2007

Qu'a le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) en commun avec une société spécialisée dans les équipements destinés aux sapeurs-pompiers, le Programme Alimentaire Mondial avec Toyota? Et enfin, quels points d'accord peuvent bien trouver la Croix Rouge et Microsoft?

La derni√®re Conf√©rence Internationale "Aid+Trade", tenue √† Gen√®ve du 24 au 25 janvier 2007, a rassembl√© les secteurs des entreprises priv√©es et des organisations humanitaires afin de d√©battre ouvertement des perspectives et des pr√©occupations relatives √† des partenariats strat√©giques - le d√©bat sur les PPP pourtant c√©l√®bre et toujours sous-√©valu√©  - et √† d'√©ventuelles possibilit√©s de collaboration.

D'une part, les organisations d'entraide doivent faire face à un défi sans précédent et à une expansion importante dans le monde entier résultant de l'ampleur des désastres naturels et de ceux causés par l'homme : développer l'activité humanitaire engendre la nécessité d'une plus grande efficacité interne, mais également de transparence et de soutien en rapport avec les programmes de secours et de développement en cours.

D'autre part, de nombreuses entreprises souhaitent s'engager de manière plus directe dans le secteur humanitaire, en mobilisant leur personnel (leurs employés) et offrant leurs produits et leurs services.

"L'élément terrible dans ce scénario," a commenté durant la conférence Sally Begbie, Présidente de Global Hand, "c'est sa fragmentation," ce qui devient facilement et de manière tangible un reproche lorsqu'un désastre ignoré surgit.

Permettre aux acteurs importants de se rencontrer, expliquer les valeurs ajout√©es, les dangers qui peuvent √™tre √©vit√©s gr√Ęce √† ce r√©seau, a √©t√© le point culminant de cette exposition.

ICVolontaires a littéralement mis de l'huile dans les rouages de la conférence : des volontaires se sont occupés de la préparation de conférences, des porte-documents et sacs destinés aux délégués et conférenciers ; ils ont assuré les services d'accueil, participé à la mise en place de rencontres organisées entre les bailleurs de fonds, supervisé le bon déroulement des conférences dans les salles, et, enfin, assuré une couverture journalistique des sessions et colloques en rédigeant des rapports.

"Nos volontaires ont été tout simplement formidables!" se réjouit Emily Fisher, Coordinatrice de Projet d'ICVolontaires, "courageux, en tenant compte qu'une tempête de neige s'est abattue sur Genève durant les deux jours de la conférence."

"Une semaine plus tard, les rapports d'ICVolontaires étaient déjà diffusés en ligne sur le site Internet d''Aid+Trade', et nous sommes particulièrement fiers de cette efficacité", commente à son tour Brigitte Elling, Coordinatrice des rapporteurs pour la Conférence.

A consulter: www.aidandtrade.org


©1997-2020 ICVolunteers|conception + programmation mcart group|Mis √† jour: 2019-01-28 10:52 GMT|