Apprendre par le volontariat

ICVolontaires à la Conférence MOVE
Lwiise Swai
10 juillet 2007

Lwiise Swai, repr√©sentante d'ICVolontaires, a assist√© √† la conf√©rence MOVE qui se tenait √† Bruxelles, du 22 au 24 mai 2007, prenant des notes et r√©digeant le rapport final pour les organisateurs. La rencontre de trois jours, organis√©e par le Centre Europ√©en du Volontariat (CEV), a rassembl√© 100 experts et professionnels, issus du secteur du volontariat, dans le but de d√©finir pourquoi il est crucial d'identifier, d'√©valuer, de d√©crire et de reconna√ģtre la longue liste de capacit√©s et de connaissances tir√©es du volontariat et l'infinit√© de moyens pour recruter des volontaires. Le principal objectif du forum international √©tait de cr√©er un espace d'√©change des m√©thodes, des besoins et des connaissances entre les diff√©rents acteurs, comprenant les secteurs du volontariat, de l'√©conomie et de l'enseignement.

Le volontariat est une activit√© cl√© quand il s'agit d'apprentissage informel  et de rendre les opportunit√©s d'apprentissage disponibles √† tous, sp√©cialement √† ceux qui ont abandonn√© l'√©cole ou qui ont du mal √† trouver du travail. Cependant, le probl√®me vient du fait que souvent les opportunit√©s que le volontariat peut offrir en terme de capacit√©s et exp√©riences restent ignor√©es.

 "Le volontariat doit √™tre formellement reconnu" a soulign√© Frank Moe, conseiller au Centre Norv√©gien pour la Coop√©ration Internationale dans l'Eduction Sup√©rieure et invit√© √† la conf√©rence MOVE. Il ajoute qu' "une s√©rie de proc√©dures et d'indications pour la gestion des candidatures doit √™tre d√©velopp√©e, mais les universit√©s trouvent encore qu'il manque une dimension acad√©mique √† l'exp√©rience dans le vie r√©elle."

Selon Andrea Reupold, chercheur associ√© pour l'√©ducation des adultes √† l'universit√© de Munich il faut se poser les questions suivantes : "Qu'est-ce qu'apprendre?" "O√Ļ peut-on apprendre?". Il a insist√© sur le fait que "70% de l'exp√©rience dans le monde du travail est informelle et nous ne pouvons l'ignorer ", a insist√©. Tout en travaillant pour le Minist√®re F√©d√©ral Allemand de l'Education et de la Recherche, Mr Reupold a d√©velopp√© un projet qui √©tablit un passeport de comp√©tences pour les volontaires. Cet outil rend les comp√©tences transparentes, v√©rifiables et estimables et a permis qu'elles soient reconnues dans de nombreuses entreprises et organisations. Le passeport est actuellement disponible en format papier et informatique.

Lors de cette conférence, il a également été question de l'Agrément d'Enseignement Expérimental Antérieur (APEL). L'APPEL est moyen pour accorder un crédit pour l'apprentissage et les compétences acquises par l'expérience dans le cadre d'un emploi, du volontariat ou des loisirs. Des outils comme APEL ou la Reconnaissance des Etudes Antérieures (RPL) pourraient menacer la valeur réelle de l'expérience du volontaire, expliquent les sceptiques, et il faut se demander si les efforts et l'engagement des volontaires doivent même être mesurés et jugés.

Lies Graafsman, consultant et entra√ģneur de l'Institut du D√©veloppement Individuel (IVIO) aux Pays-Bas a men√© une √©tude sur le mod√®le du CEV ("Reconnaissance des Comp√©tences Acquises Ailleurs") dont le principal objectif est la reconnaissance formelle des comp√©tences et capacit√©s personnelles. La proc√©dure du CEV identifie 12 comp√©tences fondamentales, parmi lesquelles figurent travailler m√©thodiquement ou faire face √† des d√©lais. Les volontaires sont assist√©s d'un coach qui les aide √† constituer leur portefeuille.

Le point de vue des entreprises a √©t√© soulev√© par Rob Compton, Chef des Employ√©s Volontaires √† Business in the Community (BITC), au Royaume-Uni. BITC est un r√©seau de pr√®s de 400 entreprises avec la capacit√© de traduire les engagements et les valeurs d'une entreprise par des m√©thodes traditionnelles de gestion. "De plus en plus de personnes s'int√©resse au volontariat parce que leur travail n'est plus motivant ni dynamique",  a expliqu√© Mr Compton. "Les gens cherchent d'autres exp√©riences qui leur permettent de savoir ce qu'ils veulent, un changement d'environnement, un d√©fi personnel, ou simplement un moyen d'√©chapper √† la monotonie du quotidien". L'animation ne b√©n√©ficie pas seulement aux volontaires, mais aussi aux employeurs et aux partenaires sociaux. "Il s'agit v√©ritablement d'une situation d'√©change mutuel.  Le volontaire a une chance de conna√ģtre et comprendre sa communaut√©, de d√©velopper des comp√©tences dans un autre cadre et d'obtenir la reconnaissance de l'organisation et de l'employeur. Pour l'employeur, le personnel sera plus motiv√©." D'autres aspects positifs sont la participation √† la vie de sa communaut√©, une meilleure image refl√©t√©e par l'entreprise et des employ√©s dou√©s int√©ress√©s pour travailler pour l'entreprise. Les exemples d'employ√©s volontaires qui existent au Royaume Uni comprennent des ateliers de connaissances, des cours particuliers pour les √©tudiants et les professionnels, etc. L'ann√©e derni√®re, plus de 30,000 employ√©s se sont port√©s volontaires gr√Ęce aux BITC.

Erin Van Beek, du Minist√®re Hollandais des Affaires Sociales, a rejoint le d√©bat en expliquant qu'il √©tait fermement convaincu que "le volontariat est une des meilleures formations dans la vie". Pour Kess Schurr, de Ecommotivation, "la seule personne  qui a le contr√īle sur la reconnaissance du volontariat est le volontaire lui-m√™me."

Cela signifie-t-il aussi l'auto√©valuation? La r√©ponse est controvers√©e. Alors que Mr Schurr recommandait un passeport reconnu, Torild Nielsen Mohn, du Secr√©tariat du Projet de Validation Norv√©gien √† l'Institut VOX pour l'Enseignement pour les Adultes en Norv√®ge a r√©pondu en expliquant l'Initiative Norv√©gienne sur la R√©forme des Comp√©tences, dont le but √©tait de mettre en place une proc√©dure commune d'identification, de description et de reconnaissance des comp√©tences obtenues gr√Ęce au volontariat.

Voir également

©1998-2019 ICVolunteers|conception + programmation mcart group|Mis √† jour: 2019-01-28 10:52 GMT|Notre politique|