La paix et le développement durable

Le développement durable, comment peut-il contribuer à la paix dans le monde?
Emmanuel Jal, ancien enfant-soldat au Soudan, aujourd'hui rapper connu. Il a capté une audience de 500 jeunes d'écoles publiques et privées à Genève. Photo © Lindsay Mills.
Emmanuel Jal, ancien enfant-soldat au Soudan, aujourd'hui rapper connu. Il a capté une audience de 500 jeunes d'écoles publiques et privées à Genève. Photo © Lindsay Mills.
Katya Chatterjee
06 octobre 2008

Le 19 septembre 2008, des étudiants des écoles secondaires de la région de Genève ont eu l'occasion de participer à une table ronde et débats centrés sur le thème de "la paix et du développement durable". L'événement était organisé par Earth Focus et a eu lieu au Centre International de Conférences de Genève. La discussion s'est en grande partie tenue en anglais, avec interprétation simultanée en français assurée par des interprètes volontaires d'ICVolontaires qui a également mobilisé des rapporteurs et des volontaires pour l'accueil des 500 jeunes et intervenants ayant pris part aux journées.

Parmi les intervenants étaient présents le Dr. Alfred de Zayas (actuellement professeur de droit international à l'Ecole de diplomatie et de relations internationales de Genève), Vita de Waal (Directeur exécutif de la Fondation Gaia et représentant mondial de l'ONU de l'Association pour l'énergie propre) et le Dr Douglas Cripe (Directeur de recherche pour le Groupe de recherche sur le climat et les changements climatiques, de l'Université de Genève).

Le Dr. de Zayas a donné de l'élan à la discussion avec de nombreuses citations relatives au Droit de l'Homme et la Paix. Il abordé la manière dont de nombreuses résolutions ont été mises en place par les Nations Unies pour soutenir le développement durable, mais le système ne parvient pas à mettre en oeuvre ces normes.

Mme de Waal a tenu √† pr√©ciser que  bien que nous puissions parfois penser que nous avons les meilleures id√©es pour une solution, nous oublions souvent de relier les probl√®mes aux √™tres humains. Elle a termin√© sa pr√©sentation par une question au public: avons-nous la volont√© de partager les ressources dont nous disposons, la sagesse de comprendre et le courage d'agir?

Dr. Cripe a ensuite pris la parole pour souligner qu'il nous faut r√©aliser √† quel point le climat du monde est en train de changer. Il a illustr√© son propos avec l'exemple de la fonte des glaciers dans l'Himalaya, ce qui se traduit par des ressources en eau douce plus importantes que ce qui est utilis√© par les pays voisins (Pakistan, Bhoutan et N√©pal). Il a sugg√©r√© la construction de barrages et de r√©servoirs dans ces zones "sensibles" mais a soulign√© que cela √©tait sensible dans la mesure o√Ļ les barrages allaient affecter l'√©cosyst√®me de la r√©gion.

Puis un invit√© surprise s'est joint au d√©bat. Il s'agissait d'Emmanuel Jal -- un ancien enfant soldat du Soudan, qui est maintenant un musicien accompli. Il a d√©clench√© beaucoup d'enthousiasme chez les jeunes en racontant son histoire. Ayant perdu sa famille et sa maison √† l'√Ęge de six ans, Emmanuel a √©t√© recrut√© comme enfant soldat et a √©t√© amen√© √† porter des armes plus grandes que lui. Les √©tudiants ont alors eu l'occasion de l'approcher et de lui poser des questions. Emmanuel a expliqu√© comment, par le biais du rap, il peut transformer les images qu'il a vues en mots. Un message qui vient du coeur. Aujourd'hui, Emmanuel Jal tente de repr√©senter les milliers d'enfants qui n'ont pas la chance d'√™tre l√† et c'est √† travers le rap qu'il retrouve son enfance dans la mesure o√Ļ il joue et court sur sc√®ne comme un enfant.

Des jeux de r√īles ont servi un v√©ritable d√©bat sur le d√©veloppement durable. La deuxi√®me moiti√© de l'√©v√©nement a √©t√© consacr√©e √† des √©changes autour d'un pays fictif X confront√© √† des probl√®mes socio-√©conomiques et d'environnement tels que la d√©forestation, l'extinction de certaines esp√®ces sauvages, la pollution industrielle et la contamination des rivi√®res. 

Les élèves du Collège du Léman ont représenté le gouvernement actuel du pays X.

Les étudiants du Collège Voltaire - Tribue A - ont représenté, une tribue autochtone locale qui revendiquait des terres en raison de la dégradation de son environnement ayant pour conséquence la déforestation et la pollution de la rivière. La pollution de la rivière a été la cause de la contamination de la culture vivrière de la tribu, qui est rapidement devenue une source d'hostilité entre les tribues voisines A et B, cette dernière représentée par le Cycle d'orientation de Golette. Les deux tribues ont également connu des maladies et des problèmes de santé comme conséquence directe de la pollution. Elles ont ensuite cherché à contacter le gouvernement et les entreprises susceptibles de payer des indemnités.

Les étudiants venant de l'Ecole Internationale de Genève (Campus de la Grande Boissière) ont représenté des grandes entreprises, telles que la Geneva International Gold Company (une multinationale de mines d'or), la société d'exploitation forestière, la compagnie pétrolière et Hazon Inc. (une entreprise textile), ainsi que l'Association Mondiale de l'Ecologie (représentée par des étudiants du Campus de la Grande Boissière).

La Haute Ecole du Lac de Vevey a représenté les membres des organisations internationales, telles que la Banque Mondiale et l'Organisation Mondiale de la Santé.

Plusieurs solutions possibles pour la situation ont été mises sur la table dont l'écotourisme comme source alternative de revenus pour l'économie. Conclusion unanime des débats, fomulée sous forme de message: "Nous, les jeunes d'aujourd'hui, sommes très concernés par l'avenir de l'humanité et de notre planète. Il y a eu assez de discussions et de déclarations, maintenant il est temps d'agir. Nous encourageons les dirigeants du monde à entamer des démarches positives pour aller vers un avenir plus durable et assurant plus de paix, afin d`atteindre, quand notre tour viendra, notre but de créer un monde meilleur. Nous sommes d'accord avec Emmanuel Jal que nous pouvons changer le monde!"

©1998-2017 ICVolunteers|conception + programmation mcart group|Mis √† jour: 2017-10-03 12:49 GMT|Notre politique|