Etude - Motivations de cybervolontaires

dans un environnement appliqué de calcul informatique distribué
Un Anopheles albimanus se nourrissant de sang sur un bras humain. Ce moustique est un vecteur du paludisme. Source: Public Image Library of CDC: http://phil.cdc.gov/phil/home.asp
Un Anopheles albimanus se nourrissant de sang sur un bras humain. Ce moustique est un vecteur du paludisme. Source: Public Image Library of CDC: http://phil.cdc.gov/phil/home.asp
Viola Krebs
10 février 2010

De 2005 à 2008, ICVolontaires a activement contribué à Africa@home, un projet qui a permis à l'Institut Tropical Suisse (STI) d'obtenir la puissance de calcul nécessaire pour son modèle de paludisme. Le calcul volontaire est l'une des façons qui permettent à des projets de modélisation scientifique d'obtenir suffisamment de puissance de calcul pour les modèles complexes de simulation.

L'une des formes de calcul volontaire se sert d’une plateforme informatique appelée BOINC qui permet à des centaines de milliers de bénévoles dans le monde entier de contribuer à des projets tels que SETI@home et MalariaControl.net, pour la recherche de signes d'intelligence extraterrestre ou pour la lutte contre le paludisme et d'autres travaux de recherche.

Une Ă©tude rĂ©cente, publiĂ©e dans Fristmonday.org, prĂ©sente une analyse des motivations des cybervolontaires impliquĂ©s dans MalariaControl.net et BOINC. Nous avons menĂ© une enquĂŞte auprès des cybervolontaires de MalariaControl.net et de BOINC. L'objectif de cet article est de prĂ©senter les rĂ©sultats obtenus. Quelles sont les motivations qui poussent les bĂ©nĂ©voles Ă  contribuer Ă  ces recherches par le biais d'Internet? Les bĂ©nĂ©voles contribuent-ils uniquement en offrant du temps de calcul de leur ordinateur ou poursuivent-ils d’autres activitĂ©s ? Est-il possible d’appliquer ce que nous  apprend l’étude sur les motivations Ă  d'autres projets de calcul distribuĂ© ?

Nous avons constaté que les cybervolontaires impliqués dans MalariaControl.net avaient de forts intérêts sociaux. Ils ont indiqué que le facteur décisif pour s'impliquer dans un projet de calcul distribué comme MalariaControl.net était la solidarité et/ou une cause. Ils restent impliqués s’ils se sentent utiles. L'étude suggère clairement que la reconnaissance des cybervolontaires est importante : les bénévoles s'engagent dans un projet sans compensation financière, mais pas gratuitement. Le présent document met également en exergue les suggestions techniques et celles liées à la communication proposées par des bénévoles concernant MalariaControl.net et BOINC.

Plus: Lire tout l'article (en anglais)

©1998-2020 ICVolunteers|conception + programmation mcart group|Mis Ă  jour: 2019-01-28 10:52 GMT|Notre politique|