Calendrier de projets d'ICVolontaires

Volontariat et TIC en Europe

Projet en bref

Date et lieu

10 octobre 2003, Bruxelles, Belgique

Organisateurs

Centre Européen du Volontariat, ICVolontaires.

Détails du projet

Des représentants de la Belgique, de l'Espagne, de l'Allemagne, de l'Ecosse, de la Suisse, de la Roumanie, de la République Tchèque, du Royaume Uni et des Pays-Bas ont abordé les questions liées au volontariat et aux TIC en Europe. Cette réunion était une étape importante dans le processus d'identification des thèmes principaux qui ont servi comme base pour des discussions ultérieures. Cette discussion a permis de savoir quelles étaient les préoccupations principales et d'esquisser des idées concernant la relation qui existe entre l'émergence de la société de l'information et le secteur du volontariat et du bénévolat.

Vous trouverez ci-dessous une synth√®se de cette discussion organis√©e par th√®me. Veuillez noter que dans certains cas les th√®mes sont √©troitement li√©s. Dans un souci de clart√©, nous ne les avons r√©pertori√©s qu'une seule fois, m√™me si, d'un point de vue logique, ils auraient pu appara√ģtre sous plusieurs titres.

Infrastructure

Importance de l'infrastructure: Les participants étaient généralement d'avis que l'infrastructure est essentielle lorsqu'il s'agit des nouvelles technologies de l'information et de la communication (TIC). Cependant, étant donné que le volontariat est généralement un secteur qui dispose de très peu de moyens financiers, l'infrastructure est souvent inaccessible, tout particulièrement pour des petits centres de volontariat locaux qui ne peuvent pas se permettre d'acheter du matériel informatique onéreux.

Recyclage d'ordinateurs: Il existe des programmes de recyclage d'ordinateurs tout à fait intéressants coordonnés par des compagnies avec qui il conviendrait de travailler pour que de petites organisations de volontariat, aussi bien dans le Nord que dans le Sud, puissent obtenir plus de matériel informatique.

Infrastructure permettant le d√©veloppement de contenus: La connectivit√© d'organisations peut augmenter leur visibilit√©, ce qui les aide dans leur travail. Il s'agit l√† surtout d'un acc√®s donn√© √† la communaut√©, plut√īt qu'√† des particuliers.

Développement de compétences et formation

Il est possible de distinguer deux principaux types de formation: formation en ligne et formation sur place. Tous deux sont importants et devraient être développés davantage:

Formation en ligne pour coordinateurs de volontaires: Réfléchir aux moyens de lier utilement l'homme et la technologie est une préoccupation très importante. Etant donné que les coordinateurs de volontaires occupent fréquemment dans une organisation le seul poste en lien avec des volontaires, ils se retrouvent souvent très isolés. Il est donc très important pour eux de sortir de leur isolement, d'échanger leurs idées, de partager leurs problèmes et les leçons qu'ils ont apprises avec d'autres coordinateurs. Lesley Greenaway du VDS Ecosse a mentionné qu'en Grande Bretagne, les coordinateurs de volontaires du VMS ont la possibilité de publier des messages sur le web et de communiquer de cette façon avec d'autres coordinateurs; elle pense que ce système pourrait également être mis en place dans d'autres pays.

Formation pour formateurs: Des programmes de formation pour formateurs existent d√©j√† en Ecosse. Ils appliquent un mod√®le de transmission du savoir bas√© sur un encha√ģnement qui rend possible d'acc√©der m√™me √† des r√©seaux locaux et √† des centres communautaires. La p√©rennit√© de ce type d'initiative est assur√©e par le d√©veloppement des comp√©tences locales. Ainsi, Gerhard Edler d'ARBES a parl√© d'un programme appel√© "Click and Start" qui a √©t√© mis en place dans le Bade W√ľrttemberg (Allemagne) et qui propose de la formation √† des prix abordables. Cette initiative a rencontr√© un grand succ√®s.

Développement de contenus

Mise à jour de sites Internet et formation: Il faut être prudent quand on investit dans des sites Internet. En effet, il ne suffit pas de créer un site Internet sophistiqué si une organisation ne dispose pas des moyens financiers nécessaires pour assurer son actualisation. Hélas, un site périmé n'a qu'une utilité très limitée.

R√©activation des sites cr√©√©s dans le cadre de l'Ann√©e Internationale des Volontaires (AIV 2001): Dans le cadre de l'AIV 2001, une soixantaine de sites Internet nationaux avaient √©t√© cr√©√©s pour c√©l√©brer l'Ann√©e Internationale des Volontaires. Aujourd'hui, beaucoup de ces sites n'existent plus; les participants du s√©minaire ont alors r√©fl√©chi √† l'utilit√© de faire revivre certains d'entre eux. Le sentiment g√©n√©ral des participants √©tait que beaucoup de ces sites avaient √©t√© int√©gr√©s dans des sites de centres de volontariat nationaux. Cependant, il est important de signaler que cela n'est le cas que si le pays en question dispose d'un tel centre; il convient donc de r√©fl√©chir aux cas o√Ļ il n'existe pas de structure nationale.

Un r√©seau ou une famille de sites Internet: En Grande Bretagne, toute une famille de sites web a √©t√© cr√©√©e. Parmi ceux-ci, citons par exemple celui de l'" Institute on Volunteering Research" ainsi qu'un autre d√©di√© au volontariat d'entreprises. Ces sites se renforcent mutuellement gr√Ęce √† leur interconnectivit√©.

Il existe une autre famille de sites qui rencontre un grand succ√®s en R√©publique Tch√®que. En effet, le Centre national tch√®que a r√©ussi √† obtenir une subvention nationale lui permettant de d√©velopper tout un r√©seau de sites interconnect√©s, gr√Ęce, entre autres, √† l'excellent travail effectu√© par l'administrateur de ces sites.

Les participants sont d'avis que la combinaison de familles de sites Internet ainsi que le d√©veloppement des comp√©tences des collaborateurs √† l'int√©rieur des organisations facilitent l'actualisation des sites et rallonge leur dur√©e de vie. De plus, plut√īt que d'entretenir toute une s√©rie de petits sites peu complets et mal con√ßus, les ressources de petites organisations peuvent √™tre mises en commun pour cr√©er un grand r√©seau g√©r√© par un seul administrateur web.

R√©gularit√© des mises √† jour de sites: Il est important de d√©velopper les comp√©tences √† l'int√©rieur d'une organisation plut√īt que de d√©pendre de consultants ext√©rieurs qui occasionnent des co√Ľts excessifs. Le support technique peut √™tre fourni par un consultant ext√©rieur, mais, pour assurer l'exactitude des informations qui se trouvent sur le site et pour √©viter la publication d'informations p√©rim√©es, le contenu doit imp√©rativement √™tre tenu √† jour par le d√©tenteur du site. Ainsi, pour effectuer les mises √† jour, il s'agirait, selon le cas, d'obtenir les services d'un volontaire qualifi√© ou de former du personnel interne.

Guide: Un guide li√© au volontariat pourrait √™tre publi√© sur le web. Ce manuel constituerait un outil tr√®s utile, dans la mesure o√Ļ il contiendrait des exemples de bonnes pratiques de b√©n√©volat, des ressources en ligne, des adresses de centres de volontariat nationaux et r√©gionaux, etc.

Banque de donn√©es relatives aux offres de volontariat et √† la visibilit√©: Eva Hambach de la Vlaams Steunpunt Vrijwilligerswerk (Belgique) a fait mention de l'√©norme succ√®s rencontr√© par la banque de donn√©es en ligne de son centre qui publie des offres de volontariat. En effet, les volontaires peuvent enregistrer leurs coordonn√©es pour y rechercher des engagements. Viola Krebs d'ICVolontaires a ajout√© que le m√™me genre de programme existe √† Gen√®ve o√Ļ il jouit aussi d'un grand succ√®s.

Selon Gail Hurley du CEV, leur site web est de plus en plus visible, gr√Ęce au d√©veloppement continu de la base du site et de son contenu.

Partenariats et financement

Partenariats avec des soci√©t√©s du secteur priv√©: Les TIC sont souvent hors de prix pour le secteur du volontariat disposant de ressources tr√®s limit√©es. Un plus grand usage des TIC par le secteur pourrait √™tre int√©ressant pour des investisseurs du secteur priv√© dans la mesure o√Ļ une expansion de leur utilisation entra√ģnera l'√©largissement du march√© des compagnies vendant des produits informatiques. De plus, les soci√©t√©s du secteur priv√© devraient inclure la coop√©ration avec le secteur √† but non lucratif dans leur politique d'entreprise, par exemple dans le cadre de programmes d'entreprises citoyennes. Trop souvent, en effet, les entreprises sont uniquement int√©ress√©es par l'√©largissement de leurs march√©s plut√īt que par une v√©ritable coop√©ration et de vrais √©changes. Il semble donc important d'encourager de telles collaborations pour que le secteur priv√© sache ce qu'est r√©ellement le secteur √† but non lucratif et pour √©liminer quelques-uns des clich√©s associ√©s au volontariat. En effet, souvent, les entreprises connaissent bien les TIC mais tr√®s peu les organisations √† but non lucratif et le volontariat en particulier. En outre, ces collaborations aideraient √† assurer la durabilit√© des initiatives en cr√©ant des relations bas√©es sur une v√©ritable coop√©ration Nord-Nord, Nord-Sud et Sud-Sud, plut√īt que sur la d√©pendance.

Programme de partenariat avec Jump et Microsoft: Lola Arias de la Fondation pour la Solidarité et le Volontariat de la Communauté Valencienne (Espagne) a présenté brièvement un programme de partenariat que la Fondation a conclu avec deux compagnies du secteur privé, Jump et Microsoft. Ces deux compagnies fournissent du matériel et de la formation, ainsi qu'une assistance technique à prix réduit, ce qui rend les technologies de l'information plus accessibles, D'autres partenariats de ce type devraient être créés, ce qui demande du lobbying et du dialogue, car bien des compagnies ne sont pas prêtes à s'engager dans une telle forme de collaboration.

Coopération entre gouvernements, société civile et secteur privé: Un autre point important qui a été soulevé est lié au fait que les gouvernements et le secteur privé doivent travailler avec la société civile, tant pour les secours en cas de catastrophe que pour toute autre activité du secteur du volontariat.

Cadre institutionnel

Exclusion du numérique: Les organisations de moindre envergure risquent de ne pas pouvoir suivre la révolution numérique et s'en trouver ainsi exclues.

Volontariat en ligne et motivation des volontaires: Certaines des personnes présentes sont d'avis que le volontariat en ligne (e-volontariat) est quelque peu problématique car, d'une manière générale, les volontaires recherchent un contact social, ce que le volontariat en ligne ne leur permet pas d'établir.

Volontariat en ligne contre volontariat sur place: Le volontariat à partir du domicile et le volontariat en ligne peuvent intéresser les mères de famille ou les personnes souffrant d'un handicap, qui sont incapables de se rendre régulièrement dans un centre communautaire mais qui seraient heureux de faire du travail à la maison. Il semble que les programmes de volontariat en ligne les plus couronnés de succès sont ceux qui combinaient les activités en ligne avec le volontariat local, par exemple dans le cas d'une personne qui traduit des documents chez elle et qui prend également part aux activités d'un centre de volontariat local une ou deux fois par semaine.

Connecter les personnes et les technologies: Un problème clé des programmes de TIC est leur durabilité et la reproduction de projets dans d'autres endroits. Par exemple, comment pouvons-nous, en tant que structures, lier les personnes et la technologie? Comment pouvons-nous changer les habitudes? Les volontaires peuvent posséder toutes les capacités techniques possibles, encore faut-il qu'ils aient l'occasion (et l'envie) de les utiliser.

Ressources humaines et partenariats avec des groupements d'int√©r√™ts particuliers: Aujourd'hui, la jeunesse de nombreux pays grandit dans un milieu o√Ļ le num√©rique occupe une place de premier choix, ce qui lui permet d'acqu√©rir ais√©ment des comp√©tences techniques. C'est pourquoi une majorit√© des participants √† la r√©union estiment qu'il est important de travailler avec les jeunes, les r√©seaux de jeunes et les √©tudiants. Les experts en informatique √† la retraite et les consultants seniors constituent une autre ressource importante. Dans ce contexte, Marc Nederlandt de l'Association pour le volontariat (Belgique) a fait mention de la Fondation du Roi Baudouin.

Il existe également la "Sesam Academy", un programme en vigueur aux Pays-Bas (et aux USA) dans lequel des cadres d'entreprise à la retraite sont formés pour intervenir en tant que consultants volontaires pour le secteur à but non lucratif. La formation dans le domaine des TIC pourraient constituer une partie importante de ce programme.

T√©l√©phones mobiles pour volontaires en mission de secours √† la suite d'une catastrophe: Ioana Muresa de ProVobis (Roumanie) a mentionn√© un nouveau programme qui est en cours d'√©laboration dans son pays et qui vise √† am√©liorer les contacts entre volontaires engag√©s dans des op√©rations de secours √† la suite d'une catastrophe. C'est dans ce contexte qu'il a √©t√© question des t√©l√©phones portables qui sont un atout important dans ce genre de situation et des SMS qui permettent de contacter rapidement des volontaires potentiels (par exemple pour leur indiquer o√Ļ leur pr√©sence est requise) et de garder le contact avec des volontaires d√©j√† engag√©s dans les op√©rations. Cette information peut int√©resser les fabricants de t√©l√©phones portables qui seraient √† m√™me d'offrir une aide en nature, sous forme d'abonnements ou de mat√©riel.

Gail Hurley du CEV a mentionné que le Traité Constitutionnel de l'Union Européenne actuellement en préparation demande la création d'un Corps Européen d'Aide Humanitaire. Les volontaires de ce Corps seront appelés à offrir leurs compétences (y compris dans le domaine des TIC) dans des situations d'urgence dans le monde entier.

Participants:

Christopher Spence, Pr√©sident du CEV et National Centre for Volunteering, Angleterre 
Lola Arias, Fondation pour la Solidarité et le Volontariat de la Communauté Valencienne
Raf de Zuteer, trésorier de CEV et de Vlaams Steunpunt Vrijwilligerswerk, Belgique
Gerhald Edler, ARBES, Allemagne
Lesley Greenaway, VDS, Ecosse
Eva Hambach, Vlaams Steunpunt Vrijwilligerswerk, Belgique
Gail Hurley, CEV, Belgique
Viola Krebs, ICVolunteers, Switzerland, Point Contact de la Famille des Volontaires du SMSI
Josep Vicent Marin, Federació Catalana de Voluntariat Social
Audrey Mathieu, stagiaire, CEV
Ioana Muresan, ProVobis, Roumanie
Marc Nederlandt, Association pour le Volontariat, Belgique
Heinz-Jörg Seelmann-Eggebert, Aktion Gemeinsinn, Allemagne
Olga Sozanská, Vice-président du CEV et HESTIA, République tchèque
Marijke Steenbergen, CIVIQ, Pays-Bas

Rapporteurs:

Viola Krebs, ICVolontaires, Gail Hurley, CEV



©1998-2022 ICVolunteers|conception + programmation mcart group|Mis √† jour: 2019-01-28 10:52 GMT|Notre politique|